Alexandre Holroyd

Député à l’Assemblée nationale Représentant des Français résidant en Europe du Nord

Alexandre Holroyd, 33 ans, est élu député de la 3e circonscription des Français résidant à l’étranger (Danemark ; Estonie ; Finlande ; Islande ; Irlande ; Lettonie ; Lituanie ; Norvège ; Royaume-Uni ; Suède) le 18 juin 2017.

Il intègre la promotion 2018 du programme Young Leaders Franco-Britannique créée dans le cadre du Sommet franco-britannique en 2016 par le Président François Hollande et le Premier ministre David Cameron. Il est membre du conseil-franco-britannique, organisation indépendante dont la mission est de présenter l’étendue des relations entre les deux nations et de promouvoir un dialogue constructif pour une coopération future renforcée.

A l’Assemblée nationale, Alexandre Holroyd est membre de la Commission des Finances ainsi que la Commission des Affaires Européennes. Dès son arrivée à l’Assemblée, il est nommé Président du Groupe d’amitié France-Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et Secrétaire de la mission d’information sur le suivi des négociations liées au Brexit et l’avenir des relations de l’Union européenne et de la France avec le Royaume-Uni.

Très impliqué sur le Brexit, il est nommé rapporteur du projet de loi habilitant le gouvernement à légiférer par ordonnances pour préparer le Brexit, qui est discuté en décembre 2018 à l’Assemblée nationale et adoptée définitivement le 19 janvier 2019. Au sein de la Commission des Finances, il est d’abord nommé Rapporteur spécial de la mission Economie en 2017 et 2018 aux côtés du député de la Dordogne Philippe Chassaing.

En 2019, il devient rapporteur spécial de la mission Asile, Immigration et Intégration aux côtés du député des Yvelines Jean-Noël Barrot. Il est nommé rapporteur spécial de la mission « Administration générale et territoriale de l’État » en 2020.

Dans le cadre de ses fonctions en commission des affaires européennes, il publie un rapport, co-écrit avec Michèle Tabarot, Députée des Alpes maritimes, sur la gouvernance de la zone euro. Rapport qu’il transforme en proposition de résolution européenne dans le cadre de la commission des finances.

En décembre 2019, le Premier Ministre lui confie une mission d’évaluation des meilleures pratiques en matière de finance verte et d’organisation des places financières dans l’Union européenne. Il est placé « parlementaire en mission » auprès de d’Élisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, et de Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances.

Il publie en juillet 2020 un rapport intitulé Choisir une finance verte au service de l’Accord de Paris » qu’il présente conjointement à Bruno Le Maire et Barbara Pompili, nouvellement nommée Ministre de la Transition écologique. Il y formule 24 recommandations pour mieux orienter les flux d’investissement vers le financement de la transition écologique, accompagner les particuliers et les entreprises vers une épargne durable et maintenir le leadership de la place de Paris en matière de finance verte.

Anniversaire ODD